Western

Des cow-boys, des indiens, un saloon, un ranch, une guitare, des bottes, des chevaux, l'Arizona, du bétail.
Un jeune homme qui se cherche un avenir, un vieux chef indien qui sent que son monde s'écroule, un jeune Apache qui veut en découdre, un descendant de La Fayette, une serveuse mexicaine méprisée, un maire sans caractère, une jeune femme trop belle pour être honnête, un éleveur sans scrupule.
Des intrigues, des amours, des coups tordus, des coups de feux, du courage, de l'intégrité, des trahisons et la justice qui triomphe enfin.
Tout y est.

Au cours des dernières années, un des axes principaux du travail de Massimo Schuster a été le rapport entre la marionnette et les textes classiques, théâtraux ou littéraires, adaptés aux exigences du théâtre d’animation. Mais derrière cette volonté de revisiter les épopées et les mythes se cache celle de se confronter à des thématiques populaires en les adaptant au public contemporain. Pour cela, Massimo Schuster puise dans les figures traditionnelles du conteur et du bateleur l’inspiration pour réinventer le rôle du marionnettiste, se permettant des croisements entre manipulation, narration et jeu d’acteur

Aujourd’hui, il s'attaque avec sa verve habituelle à cette grande mythologie contemporaine qu'est le western. Pour cela, il revient à une technique qui lui est chère, celle des théâtres de papier, forme simple techniquement mais qui permet des dynamiques cinématographiques par l’emploi d’un grand nombre de personnages et de décors multiples et crée le comique grâce à la contradiction entre grandeur du propos et simplicité des moyens utilisés.


Le western appartient à tous, enfants et adultes. Il a contribué à nous forger, il nous a fait rêver et voyager, il nous a appris à détester les injustices et les forfaitures, il nous a offert des héros humains dans lesquels nous reconnaître. Avec bonheur et légèreté, ce spectacle nous fait replonger dans un univers où comptent des valeurs simples de courage, loyauté, fidélité et amitié et où le bien finit toujours par triompher du mal.

  • Dramaturgie et mise en scène Massimo Schuster

  • Scénario Massimo Schuster et Chiara Laudani


  • Dessins Paolo D’Altan
 

  • Musique originale Paolo Fresu 
Interprétée par Paolo Fresu et Sonia Peana

  • 
Costumes Marco Caboni
 

  • Construction décor Alexandre Bügel
 

  • Régie générale, éclairages et assistant à la mise en scène Silvio Martini


  • Avec Massimo Schuster
 

  • Production Théâtre de l’Arc-en-Terre (Marseille)

  • Coproduction TJP-Centre Dramatique National d’Alsace - Strasbourg ; L’Estive-Scène Nationale de Foix et de l'Ariège ; Teatro Pietro Aretino - Arezzo (Italie)

  • Création le 16 mars 2011 au TJP-Centre Dramatique National d’Alsace - Strasbourg